Guizhou 007 premiers résultats 4276


Voici les premiers résultats de l'expédition 2007 qui s'est déroulée dans le Guizhou au nord à  l'ouest et au sud de la province dans les districts de Suiyang, Zheng'an, Huishui, Luodian, Pingtang, Qianxi, Shuicheng. Au cours de cette expédition nous avons topographié 36 449 m de galerie dans une trentaine de cavités.


Guizhou 007


Organisation : : PSCJA, GKREDRC (anciennement GIMR)
Pays : Chine
Province : Guizhou
District : Suiyang, Zheng'an, Huishui , Luodian, Pingtang, Qianxi, Shuicheng.
Participants Français :
Christine Magot, Bruno Hugon, Alexandre Andrieu, Sébastien Delmas, Eric Sanson, Jean Bottazzi, Jean Pierre Barbary, Jean Luc Moudoud, Philippe Aubert, Athena Sato, Pascal Orchampt, Tristan Godet, Carlos Placido.
Participants Chinois :
He Wei, Li Po, Qian Zhi, Li Ming Mingsong, Sun Ke Ning, Dayi.
Date : du 12/03/07 au 15/04/07

Cette année encore les zones de travail se situent toutes dans le Guizhou au nord à  l'ouest et au sud de la province. Durant cette expédition nous avons reconnu deux nouvelles zones : une située sur le district de Shuicheng l'autre dans les districts de Huishui, Pingtang et Luodian. Nous avons aussi poursuivi nos investigations sur le synclinal de Fuyan (district de Zheng'an) et sur le massif de la Shuanghe (district de Suiyang) et continué l'exploration de la grotte de Cizhudong (district de Qianxi).
Une partie de l'équipe a consacré 5 jours à  un stage de formation technique de spéléologie.

I Explorations spéléologiques

A. Le bassin versant des résurgences de Dajing et Xiaojing

L'objectif était de reconnaître l'amont des bassins versants des grandes résurgences de Dajing et Xiaojing que nous avions explorées en 1986 lors de notre première expédition Guizhou expé 86. Ces 2 grands bassins versant (950 et 610 km2) s'étendent sur plusieurs districts du sud de la province du Guizhou notamment Huishui, Pingtang et Luodian. C'est à  partir du village de Xiantang au sud est du district de Huishui que nous avons mené nos investigations.

Nos efforts se sont concentrés sur le parcours souterrain de la rivière Bailang he. Celle-ci se perd dans Wongdadong

翁达洞 (Qiaoluoshuidong 桥落水洞) réapparaît au fond de la grande doline de Wongda (75 m de long pour 325 m de large dans ses plus grands axes et 100 m de profondeur au déversoir). Elle disparaît à  nouveau dans la grotte de Wongdaxiadong 翁达下洞. Cette cavité présente un ensemble complexe de vaste galerie fossile labyrinthique, la rivière quant à  elle disparaît dans un siphon. Ce réseau amont développe 5 211 m.
La Bailanghe résurge ensuite à  Yanzidong 燕子洞 (la grotte des hirondelles) au passage elle offre un miroir au magnifique porche amont haut de de 148 m ! A l'intérieur la galerie est à  l'échelle du porche puisqu'elle offre une section maximale de plus de 9 120 m2 !
Elle traverse à  nouveau une doline dont elle finit par s'échapper par la grotte-tunnel de Qilongdong 骑龙洞 (la Grotte du Dragonnier), résurgence finale du système. Yanzidong 燕子洞 constitue donc le tronçon aval de ce magnifique système et développe 4927 m.
Les autres cavités explorées se situent d'une part ; aux alentours immédiats de Xiantang dans les calcaires massif du Permien ; d'autre part au sud-ouest du village où elles se développent dans les calcaires carbonifères. 
A noter aussi la reconnaissance à  la grotte de Baizhangluoshuidong 摆掌落水洞 (village de Tangbian, district de Pingtang) qui est la perte de la rivière Baizhang. Cette perte majeure qui se situe à  9 km au Nord-ouest des résurgences de Daxiaojing reste un bel objectif même si les indicateurs de mise en charge sont peu favorable à  la poursuite de l'exploration.
Au total en 6 jours nous avons donc exploré 14 cavités (21 entrées), topographiant ainsi 14 084 m de galeries.

B. Le synclinal de Fuyan (district de Zheng'an)

Ici le réseau de Mawangdong_Lingshandong, une des plus grandes cavité de Chine n'attendait que nos explorations.

En deux sorties les tortueuses galeries de la grotte de Meidongwan nous mènent à  un puits de 90 m jonctionnant avec Lingshandong ! Avec cette jonction le réseau Mawangdong_Lingshandong développe maintenant 21 409 m pour 545 m de dénivellation.
Xiangshuidong (grotte du bruit de l'eau), nouveau gouffre signalé par des habitants du village, est exploré sur 920 m et un dénivelé de 208 m.
Il débute par un puits de 120 m donnant accès à  une puissante rivière souterraine (350 l/s) qui rejoint probablement le collecteur de Lingshandong après quelques monstrueuses cascades souterraines ! De part sa position sur le synclinal et son ampleur cette cavité majeure constitue un objectif prioritaire pour toute prochaine expédition.
L'exploration de la grotte de Caigangdong 菜缸洞 (dev : 1401 m, den : 131 m) en rive droite de la grande combe de Mawangdong nous laisse encore bien des interrogations. S'agit il d'un maillon d'un réseau indépendant drainant le flanc sud est du synclinal ou d'une deuxième résurgence au réseau de Mawangdong-Lingshandong.
Contrairement à  ce que nous avions prévu à  cause de problèmes administratifs nous n'avons pu rester que 2 jours sur cette zone ce qui bien entendu fut totalement insuffisant aux vues de son potentiel d'exploration.
Malgré ces péripéties nous avons exploré et topographié 2 960 m de nouvelles galeries dans 5 cavités.

C. Le massif de la Shuanghe (District de Suiyang)

Sur le réseau de Shuanghedongqun 双河洞 nous topographions 6 346 m de galeries supplémentaires notamment dans : 
- Mahuangdong avec l'éradication de quelques points d'interrogations et la topographie du labyrinthe d'entrée ;
- Pixiaodong avec la prolongation de quelques lointain terminus ;
- Huanjiawandong, nouvelle entrée du réseau, explorée et raccordée au réseau dans le bloc amont de Longtanzi

- Shigaodong et Shanwangdong où nous effectuons quelques compléments topographiques à  l'occasion du stage de formation technique.
La grotte de Shuanghedongqun 双河洞 développe donc à  ce jour 106 358 m pour un dénivelé total de 501 m.
Sur le reste du massif.
L'exploration de Laoyingdong 老鹰洞 nouvelle cavité reconnue en été 2007 par J.Bottazzi et Wukehua nous permet de borner précisément au sud-est le massif. Nous explorerons cette magnifique et dangereuse perte de montagne sur 4 384 m den : - 223 m. Une jonction avec le réseau de Shuanghedongqun n'est pas à exclure. Dans le même secteur la grotte de Mawodong 麻窝洞 404 m est à  poursuivre.
La poursuite de l'exploration de Dadongpiandong 大洞偏洞 matérialise définitivement ce collecteur suspendu qui développe maintenant 4 931 m pour une dénivellation de 269 m.
Le total topographié sur l'ensemble du massif s'élève donc à  15 637 m dans 6 cavités.

D. La grotte de Cizhudong (district de Qianxi)

En deux explorations nous topographions 3 140 m de galerie supplémentaire et le développement de Cizhudong 刺猪洞 passe de 7 416 m à  10 557 m pour un dénivelé de 166 m. Nous constatons qu'une partie de cette cavité vient d'être récemment massacrée par quelques chasseurs de concrétions !? Et le pire semble t il reste à  venir... Nous alertons donc immédiatement Li Po et lui suggérons de faire une information aux autorités du district de Qianxi qui espérons protégeront cette magnifique cavité avant qu'il ne soit trop tard !

E. Reconnaisance dans le district de Shuicheng

A la demande d'un de nos stagiaires l'arrière garde de l'expédition (J.Bottazzi, E.Sanson) effectue une petite reconnaissance dans cette zone reculée et difficile d'accès de l'ouest du Guizhou. Elle explore le gouffre de Machaohedong 马朝河洞 329 m de développement et 288 m de dénivellé, ainsi que la petite grotte de Babugu 八步沟 (dév : 99 m).

II Le stage de formation technique

Le stage de formation technique a réuni 12 stagiaires sur une durée de cinq jours et en quelques mots, c'est une belle réussite : bonne ambiance, échanges extrêmement intéressants, stagiaires motivés un seul regret un peu trop court ! Avant le stage nous avons consacrés plusieurs journées au nettoyage et à  l'équipement d'une falaise école celle-ci idéalement placé était indispensable pour tous nos projets de formation. Rappelons que ce stage et plus globalement l'école de spéléologie à  reçu le support de l'entreprise PETZL qui a fourni 10 équipement individuel complet, ce dont nous la remercions encore.

Conclusions et perspectives

Même si des problèmes administratifs inhabituels ont perturbé notre planning prévisionnel d'exploration au cours de cette expédition nous avons topographié 36 449 m de galerie. Au final dans 29 cavités (dont 25 nouvelles et 4 où nous avons poursuivi la topographie). Nous avons également reconnu et pointé 6 cavités.
Grâce à  une préparation plus précoce le stage a été une belle réussite. La liste d'attente et le nombre important de candidatures refusées faute de place prouvent qu'il y a une forte demande en terme de formation aux techniques de spéléologie. Alors déjà  le stage 2008 est en préparation... Ainsi que notre prochaine expédition !

[Jean Pierre Barbary]


Note :

Ce texte est le premier compte rendu d'expédition destiné à la CREI.

jpb Publié le : Dimanche 30 septembre 2007 @ 10:00:54