Nouvelle brève : Compte rendu du China Caves International Symposium 2551


Voici un bref compte rendu de ce symposium qui a rassemblé environ 150 à 200 explorateurs passionnés du sous sol chinois...
Compte rendu du China Caves International Symposium

Ce symposium s'est déroulé du 24/25 septembre 2004, il était organisé en deux salles de conférence, une salle de projection et une salle d'exposition.
Il a rassemblé environ 200 personnes pour la cérémonie d'ouverture du vendredi et 150 pour les rencontres du samedi. Huit nationalités étaient représentées par des spéléo et chercheurs : Anglais, Américains, Australiens, Français, Italiens, Suisses, hollandais et Chinois.
Les communications du samedi se sont enchaînées comme suit :

Salle expéditions, animée par Andy Eavis.

- Les temps premiers - 1982, Tony Waltham.
un diaporama particulièrement dynamique retraçant les prémices des expéditions spéléo étrangères en Chine en 1982. 1ère étape : trouver le bon terrain de reconnaissances karstiques... La salle a beaucoup ri de ses commentaires.
- Les expéditions China Caves Project de 1987 à 2004. David Gill, Brian Judd, Pete Hall, Arthur Champion et Ged Campion se sont succédés pour décrire les travaux successifs de China Caves Project.
On relèvera la très belle présentation du Yorkshire Ramblers' Club sur ses incursions dans le district de Leye, Guangxi, avec l'approche de la grande doline de Dashiwei et le sauvetage d' écureuils volants coincés en fond de canyon à Fong Yen Dong (Pete Hall, Ged Campion).
- Les travaux des nord-américains.
Présentés par Ian Baren, Kevin Downey d'une part et Mike en Andrea Futrell de l'autre. On a pu voir les premières grandes séances de formation de Chinois à la spéléo occidentale dans le Guizhou et une intéressante étude d'un massif du Hunan avec de superbes modélisation 3D du relief.
- The french connection.
Nous avons transporté au pas de charge notre public au travers des 12 expéditions PSCJA, puis Patrick Schalk a présenté les travaux d'AKL dans le Sichuan avec notamment la découverte d'un squelette de Grand Panda.
- Les explorations Italiennes.
Rosario Ruggieri et Dr Iolanda Galletti (biologiste) du CIRS Ragusa (Centro Ibleo di Ricerche Speleo-Idrogeologiche) ont fait le bilan des explorations de 1993 à 2003, avec des découvertes spécifiques de microfaune aquatique et des reconnaissances dans la région du Pamir, Chine du Nord-Ouest.
- Les travaux du club Hong Meigui.
Erin Lynch, Hillary Greaves, James Alker and Mel Reid ont montré successivement leurs résultats dans de nombreuses provinces chinoises. On notera un travail acharné dans le district de Zhongdian (Yunnan) avec des prospections en haute montagne dans des cavités "savoyardes" et une folle course au -1000 dans le la municipalité de Chonqing (ex Sichuan). Hong Meigui prend la relève de China Caves Project avec un concept très ouvert, moderne et dynamique permettant la collaboration de spéléos de tous horizons. Une bande de jeunes qui n'ont peur de rien mais qui savent s'organiser !

Salle scientifique, animée par Dick Willis.

- Gestion des ecosystèmes karstiques et des zones de protection en Chine, par Hans Friedrich.
Hans Friedrich a exposé très clairement la nécessité de protection des zones spécifiques et l'état actuel de sauvegarde. Il a évoqué la convention de 1972 pour la protection du monde culturel et des héritages naturels (unesco) *, et la mise en application sur les domaines karstiques. Cela a conduit aux discussions de Mulu en 2001 par exemple. En Chine, depuis juin 2004, les domaines sélectionnés sont :
- les forêts (state forest authority)
- les points remarquables (scenic interest area)
- les secteurs (provincial and local reserves)
Actuellement, les sites protégés sont :
- Wulingyuan dans le Hunan
- Huanglong et
- Jiuzhaigou dans le Sichuan
Certain se situent en terrain karstique. D'ailleurs l'importance des karsts sur le territoire chinois appellerai à une attention particulière.
Le statut de "géopark" n'inclut pas forcément la notion de protection. Une harmonisation serait à envisager.
* Chaque pays ne peut nommer qu'un seul site par an.
- Les grottes et la culture mésoloïtique de la Chine du sud par Zhou Guoxing.
Grâce au support d'un livre, Zhou Guoxing, historien, (Beijing) nous a décrit et situé des traces de civilisation et d'êtres humains vieux de 200 000 à 100 000 ans.
- Génèse des grands effondrements en Chine.
Professor Zhu Zuewen (Guilin) a présenté en diapositives les recherches qu'il a pu mener sur le mystère des grands effondrements et des puits/dolines. Quel est le processus de creusement de ces énormes formations... Plusieurs hypothèses ont été évoquées.
- Conditions et process de développement du réseau de Shuanghe, Suiyang, Guizhou, par LiPo.
Li Po (Guiyang), grâce à un fabuleux montage informatique a présenté le système de la Shuanghe (Guizhou) actuellement connu sur 54 km (15 entrées), avec les dernières données collectées en juillet 2004 sur les plateaux et réseaux supérieurs plus ou moins indépendants, (résurgences perchées).
Par ailleurs, sélection de clichés de faune (tétards blancs aveugles de 40 cm de long), flore (champignons à 1 km de l'entrée), et concrétions remarquables (fleurs de gypse, excentriques, cheveux d'ange...)
- Genèse du réseau de la grande faille, par Kevin Senior.
Sur le conté de Xinlong, province du Sichuan, China Caves Project a exploré un surprenant réseau comportant une énorme doline et une grande faille...
- Chauves-souris de l'est asiatique, par Paul Bates
- Protection du karst et des grottes en Grande Bretagne, par Jonh Gunn.
Sur les stands, les principales publications étaient exposées à la vente. Un poster signé www.karstmap.com. montrait qu'il était facile avec des logiciels gratuits de réaliser des cartes de n'importe quelle partie du globe à partir d'images satellites également gratuites. Une lampe étanche à forte autonomie et très design racolait dans un coins et quelques topos, photos et tee-shirts décoraient le tout.
A noter également un mémorial aux professeurs Song Linhua et Yang Mingde, décédés lors d'un accident de voiture dans le Guizhou ce mois d'août 2004. Une grande perte pour la karstologie Chinoise.

La salle de projection
Elle a enchaînée les films spéléo et le montage 3D de Andy Eavis. Un retard d'1h 30 sur le programme a été épongé par suppression pure et simple de la pause lunch, l'ensemble s'est donc enchaîné non-stop de 9h à 18h. En soirée, un petit lunch a permis à chacun de poursuivre les multiples échanges conviviaux et informels qui sont développés en trame de fond des communications citées.

En conclusion : un point de rencontre essentiel pour le petit cercle des spéléos intéressés par la Chine.
Note : Merci à Jean d'avoir pu consacrer un week-end pour présenter nos travaux à cette conférence. Merci également à la C.R.E.I. (FFS) pour sa participation financière à cette action internationale.
jbottazzijbottazzi Publié le : Jeudi 10 février 2005 @ 17:38:12