dong Hequan - 黑泉

Détail


Nom de la grotte : Hequan - 黑泉
Autres noms : Source Noire
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Enshi 恩施市
Latitude Nord - Longitude Est :
30.5244 - 109.25584
Altitude (m) : 1310
Développement (m) : 1 393
Profondeur (m) : 48
Profondeur - / + (m) : 48 /
Volume (m3) :
Géologie :

1Entrée : Hequan 黑泉,

Carte



Description 2



Situation

La source Noire s’ouvre au bord de la route au sud de Banqiao.

Exploration

* La cavité est explorée en août 1997 par Patrick et Sandrine Degouve. Après une progression essentiellement à la nage, ils s’arrêtent au niveau d’un siphon amont en signalant diverses possibilités de continuation par des escalades.

* Mercredi 5 août 2009, Anthony Geneau, Mélissa Lagrède et Bernard Lips se mettent à l’eau en néoprène pour une nouvelle exploration. A quelque 300 m de l’entrée, ils repèrent un départ d’escalade signalé par Patrick et Sandrine Degouve en 1997. Anthony démarre l’escalade qui devait faire 5 à 6 m. Elle en fait en réalité 25 m. L’équipe prend pied dans une galerie fossile. (dév. : 171 m, TPST : 5 h).

* Jeudi 6 août, Mélissa Lagrède, Anthony Geneau et Fred Delègue remontent jusqu’au siphon terminal. Mélissa et Anthony explorent et topographient un petit affluent qui remonte dans une direction opposée au siphon. Ils s’arrêtent dans une galerie sans courant d’air mais qui continue, pour rejoindre Fred. Pendant ce temps, celui-ci équipe une nouvelle escalade d’où provient la majorité du courant d’air avec l’espoir de court- circuiter le siphon. Mais le courant d’air provient de deux étroitures non pénétrables situées en hauteur d’une diaclase. Des petites galeries fossiles se terminent sur des colmatages. L’une d’elles se continue par un puits d’une vingtaine de mètres qui donne dans un nouvel affluent qui se termine sur siphon quelques mètres en aval. L’équipe remonte l’affluent sur près de 200 m avant de buter sur une voûte mouillante sans courant d’air. La séance permet de topographier 677 m de conduits mais l’espoir de court-circuiter le siphon amont s’évanouit.

TPST : 8 h 30

Description

La source Noire est une des principales résurgences de la région. La route traverse par un pont la rivière qui sort d’un très beau porche.

* La galerie principale se parcourt essentiellement à la nage (et en néoprène). Le courant est relativement fort obligeant à quelques repos à l’aller. Après une partie plus étroite (fort courant) et des petits rapides (où l’on a pied), la progression se fait à pied sur une courte distance. De nouveaux bassins amènent au terminus 1997.

* Le réseau Sup 2009: A environ 300 m de l’entrée, peu avant la zone de rapides, une escalade de 25 m en rive gauche donne accès à un petit réseau fossile qui se développe au niveau du plafond de la galerie principale. Ce réseau, qui développe 170 m, bute en divers endroits au sommet de la grande galerie.

* L ’affluent Mélissa : dans la zone proche du siphon terminal atteint en 1997, une escalade facile amène à un réseau qui a été topographié sur 677 m le 6 août. Il s’agit d’un affluent qui coule de fait en sens inverse de la rivière principale (d’ouest vers l’est). En amont (vers l’ouest) l’exploration s’est arrêtée par manque de temps dans une galerie qui continue bien que peu spacieuse.

En aval de l’escalade on atteint rapidement un carrefour. Deux départs amènent très rapidement à des colmatages. La galerie principale se poursuit avec des dimensions variables. La progression se termine sur un siphon au terme de près de 400 m de progression.

[Frédéric Delègue]

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Analyse :
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées

3340 caractères - lu : 17 Fois


HE QUAN (SOURCE NOIRE)

x: 32,625 ; y : 79,525 ; z : 1310 m Développement: 545 m Dénivellation : +20 m

• Situation:

La source Noire s'ouvre en rive gauche de la vallée, une dizaine de kilomètres au sud de Banquiao. La route qui longe cette vallée traverse un tunnel naturel puis presqu'aussitôt enjambe le porche de la résurgence.

• Description de 14 cavité:

L'entrée de cette belle résurgence est partiellement masquée par un pont de pierre qui enjambe la rivière. Le porche, haut d'une dizaine de mètres (largeur 5 m) laisse entrevoir un lac profond et d'une couleur bleue laiteuse. Le courant d'air soufflant est très sensible. Dès l'entrée, la natation s'impose. Elle se poursuit sans grand répit sur près de 400 m. Jusque là, la morphologie du conduit reste relativement constante. A 380 m de l'entrée, alors que le bruit d'un rapide se fait entendre, le conduit s'évase et plusieurs départs sont à signaler. Le premier, en rive gauche, est perché à 7 ou 8 mètres de hauteur et semble correspondre à une galerie fossile de bon diamètre (5 x 5 m environ). Le second, situé sur l'autre rive nécessite également une courte escalade (4 à 5 m). Contrairement au précédent, il semble actif à certaines périodes de l'année comme l'attestent les nombreux détritus que nous avons remarqués à sa confluence avec la rivière principale. L'exploration de ces deux galeries reste à faire (matériel d'escalade nécessaire - facile).

Au-delà de cet élargissement, on rencontre un premier rapide (cascade 0,50 m). Ensuite, la progression aquatique reprend son cours jusqu'à un carrefour situé à 470 m de l'entrée.

A gauche, la rivière toujours aussi profonde peut être suivie sur encore une quarantaine de mètres jusqu'à un vaste siphon. L'autre galerie donne accès à un conduit affluent bordé d'épais remplissages argileux. Tout le courant d'air perceptible à l'entrée semble provenir de ce petit conduit (2 m x 1,5 m). Vingt mètres plus loin, celui-ci recoupe une grande diaclase orientée nord-ouest, sud-est (126°). La suite semble se situer au plafond de cette diaclase dont la hauteur a été estimée à une petite vingtaine de mètres (courant d'air soufflant). Ici encore, l'escalade ne paraît pas difficile, mais elle nécessite un minimum d'équipement pour une exploration en toute sécurité.

• Hydrologie:

Cette résurgence est le seul exutoire pérenne repéré en rive gauche de la vallée, au sud de Banquiao. C'est pourquoi en 1995, nous avons aussitôt pensé à une relation directe avec la perte du Dragon. En 1997, l'exploration de la grotte Chaude et Froide, ainsi que celle de Da Dong Cao nous a montré qu'il s'agissait plutôt d'écoulements parallèles avec peut-être des phénomènes de captures proches de la vallée (voir carte en début de chapitre).

• Exploration:

Repérée en 1995, cette topographiée le 16 août par Patrick et Sandrine.

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Analyse : BBS
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).

2930 caractères - lu : 34 Fois


Bibliographie 3



Aventures Karstiques Lointaines (1999) : Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, 3ème expédition spéléologique en Chine - AKL 1997.-
129 p. (5 cartes, 28 ph., 1 tab., 4 fig., 30 dessins, 50 topo.).
Compte rendu d'expédition en août 1997 dans les régions de Wuxi et Xin Long (Sichuan) en collaboration avec l'Institut de Technologie de Chengdu. Présentation du karst, chronologie, photo, vidéo, contexte géologique, fiches des cavités, biologie, 17 références bibliographiques, index des 56 cavités. 39,4 km. topographiés. Région de Xin Long: Long Qiao Dong (grotte du Dragon): 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m. Région de Wuxi: Xiou Dong (grotte du Salpêtre): 1632 m., +158 m.). (FB).
Source : BBS

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).
Source : BBS

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées
Source :


Images 0



Topographie 2



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche