dong Dagandong -

Détail


Nom de la grotte : Dagandong -
Autres noms :
Province, Préfecture, District :
Yunnan 云南省, Kunming 昆明, Shilin (Lu'nan)
Latitude Nord - Longitude Est :
24.8555 - 103.2925
Altitude (m) : 1750
Développement (m) : 528
Profondeur (m) :
Profondeur - / + (m) : 0 /
Volume (m3) :
Géologie : Permien inférieur (Maokou) P1m

1Entrée : Dagandong 洞,

Carte



Description 1



b. La grotte de Dagandong dans la vallée aveugle de Suobusuo

Lat. : 24°51,4’ N - Long. : 103°17,26’ E

La grotte de Dagandong se situe à 5 km au nord-ouest de la forêt de pierre. La rivière sourd dans la vallée aveugle de Suobusuo. Dagandong est une cavité à réseau noyé qui se développe dans des calcaires bioclastiques grisâtres à bancs épais du Permien inférieur (formation Maokou). Le paysage présente des ondulations de 50 à 60 m formées par de petites buttes arrondies et des dolines peu profondes.

L’entrée est un trou de 40 cm de diamètre entre les blocs et permet de prendre pied dans une étroite galerie horizontale menant à une bifurcation. Au nord-ouest, au bout de quelques mètres, on débouche dans une salle plus ou moins circulaire de 5 m de diamètre au fond colmaté de boue. Depuis la bifurcation, une autre galerie part au sud-ouest. La grotte présente alors une série de zigzags provoqués par deux familles de fractures se recoupant à 90°. La galerie, de section elliptique, mesure 5 m de large et 8 m de haut sans dépôt au sol. 70 m plus loin, la galerie s’évase et présente alors des dépôts sablo-argileux. Le tracé de cette partie est encore plus sinueux que précédemment, toujours selon le système de fractures.

A gauche de la galerie principale s’ouvre un labyrinthe de conduits secondaires communiquant entre eux. Tous n’ont pas été explorés. La grotte descend paisiblement au sud-est et présente maintenant une section circulaire et des sédiments. Après quelques centaines de mètres, arrive par une petite cascade sur la gauche un petit actif malodorant de quelques 40 l/s d’eau jaune. L’amont de la cascade est une conduite forcée presque totalement noyée et bloquée 30 m plus loin par une nouvelle cascade infranchissable car trop haute et étroite. A partir de cet affluent, la rivière suit la galerie principale SSE et se jette 70 m plus loin dans un siphon par une cascade. On peut poursuivre la même galerie par un passage supérieur menant à une salle aux sédiments sableux. Elle présente un cône d’éboulis à son extrémité sud bouchant toute la galerie. Légèrement à l’est du cône d’éboulis, un étage inférieur descend par un toboggan de 6 m jusqu’à un siphon à côté duquel un nouvel effondrement a bloqué la galerie qui se poursuivait vers l’est.

La grotte de Dagadong ne possède pratiquement pas de concrétions. Les seules qui occupent les tronçons intermédiaires sont volumineuses et fortement érodées. En crue, cette cavité s’ennoie totalement à l’exception de la galerie d’entrée, comme le confirment la boue et les sédiments tapissant les parois.

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

2699 caractères - lu : 36 Fois


Bibliographie 2



"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie
Source : Gkc

Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche