dong Yangfuzidong - 羊胡子

Détail


Nom de la grotte : Yangfuzidong - 羊胡子
Autres noms : Grotte De La Barbe Dorée
Province, Préfecture, District :
Chongqing 重庆, Wanxian , Fengjie 奉节县
Latitude Nord - Longitude Est :
30.64266 - 109.33853
Altitude (m) : 1420
Développement (m) : 2 617
Profondeur (m) : 100
Profondeur - / + (m) : 100 /
Volume (m3) :
Géologie :

1Entrée : Yangfuzidong 羊胡子,

Carte



Description 2



YANG FU ZI DONG (GROTTE DE LA BARBE DORÉE)

x: 41,05 ; y: 92,00 ; z : 1420 m Développement : 2617 m Dénivellation : 100 m

• Situation:

La cavité est située non loin du village de Jiau Du Swe, à proximité d'une ferme. Elle donne accès à un ruisseau souterrain baptisé rivière de Taïpin.

• Description des nouvelles galeries:

La rivière de Taïpin a été explorée sur 1,9 km lors de l'expédition de 1995. Cette année, deux équipes seulement sont retournées dans cette cavité le vendredi 15 août pour y explorer quelques galeries annexes. Pour la description détaillée de l'axe principal il faut se reporter à la précédente publication d'A.K.L. Pour simplifier, le profil de la cavité se résume à une vaste doline qui recoupe à -30 m une rivière (rivière de Taïpin).

En amont, celle-ci provient d'un conduit glaiseux et mal odorant. En aval, le ruisseau a creusé un joli conduit de type alpin, entrecoupé de quelques ressauts et d'une cascade plus importante de 6 m. La progression est aisée sur environ 1000 m, puis des bassins profonds annoncent le siphon terminal que l'on rencontre à la base d'une grande salle argileuse. Plusieurs affluents jalonnent le parcours. Ils ont fait l'objet d'explorations en 1997.

Les affluents de la Croix

A environ 200 mètres de la salle terminale, la présence d'une faille ou d'une diaclase a entraîné le creusement de deux affluents, respectivement en rive droite et en rive gauche. L'accès à ces deux affluents est barré par deux importants talus d'argile très glissants qu'il faut escalader puis redescendre de l'autre côté.

En rive gauche, l'affluent, en provenance du sud, peut se remonter sur environ 70 mètres jusqu'à un petit siphon. En rive droite, une petite galerie mène dans une grande salle occupée par un beau talus d'argile et présentant deux arrivées d'eau. A l'est de la salle, une belle cascade tombe d'une petite lucarne impénétrable au plafond. Au nord, un petit siphon débite quelques litres par minute.

A une vingtaine de mètres de la confluence de cet affluent avec la galerie principale, l'escalade d'un talus d ' argile donne accès à une vaste galerie fossile se dirigeant vers le nord. La galerie se termine au niveau d'une zone d'absorption présentant plusieurs entonnoirs d'absorption, glaiseux, au bout d'une centaine de mètres. Les deux affluents de la Croix totalisent 308 mètres de galeries .

L'affluent de la Glaise

A 50 mètres de la salle terminale, un vaste éboulis remontant, en rive gauche, marque l'arrivée d'une galerie développant une centaine de mètres. Les éboulis laissent rapidement la place à une pente glaiseuse et glissante. Au sommet, après un passage particulièrement glissant, la progression se poursuit dans une galerie ébouleuse dont les dimensions se réduisent au fur et à mesure. Après le passage d'un laminoir sur quelques mètres, puis une courte section plus spacieuse (présence d'un petit actif), la galerie se réduit à un boyau d'un mètre de diamètre . Diverses ramifications contribuent encore à diminuer la taille du conduit et nous nous sommes arrêtés dans des diverticules étroits, bases de petits puits remontants probablement impénétrables.

Galerie des Crocs

L'affluent s'ouvre en rive droite, 300 m environ après le début de la rivière de Taïpin. Une escalade de 3 mètres permet d'y accéder. La galerie avait été e"..plorée en 1995 sur 300 m. Ce dernier point correspond à un actif et son affluent. Le drain principal amène dans un canyon étroit et d'une hauteur sous plafond oscillant de 3 m à 12 m. Couvertes de cupules d'érosion, les parois très abrasives laissent place occasionnellement à des terrasses argileuses. Sur le sol, l'actif alterne avec des plages de graviers arrondis. Stalactites, draperies et quelques marmites décorent le conduit jusqu'à un effondrement de blocs métriques nous empêchant de continuer dans cette direction .

L'affluent plus large est constitué de blocs hétérométriques. Deux cheminées percent le plafond. L'arrêt se fait sur un escarpement argileux remontant de 3 à 4 m, d'où vient un courant d'air.

• Exploration:

Lulu, Bébert, Jean-Claude, Josiane et Bernard retournent dans l'aval. Ils explorent et lèvent la topographie de deux affluents (totalisant 400 m de développement) et fouillent vainement la grande salle terminale. Anne, Dune, Bilou et Fabrice vont dans le premier affluent, emmenant le professeur Wang pour une petite initiation à la spéléo. Ils topographient un petit labyrinthe de galeries étroites sur environ 200 m.

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Analyse : BBS
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).

4594 caractères - lu : 16 Fois


Grotte de la Barbe Dorée

(Goat Beard Cave - Yang Fu Zi Dong)

Altitude: 1080 m

Développement: 1900 m Dénivellation: - 100 m

La cavité est située non loin du village de Jiau Du Swe, à proximité d'une ferme . Elle s'ouvre au fond d'une doline d'une dizaine de mètres de diamètre, au beau milieu d'un champ de maïs. Dés l'entrée, le bruit de l'eau qui courre se fait entendre. Un porche de 4 à 5 m de hauteur, une galerie descendante avec des marches en pierres et nous voilà dans une rivière de bon débit.

La rivière de Taïpin

L'amont est une galerie creusée en conduite forcée de 3 m de diamètre. La progression est aquatique dans un mélange d'eau et de vase. Nous avons poussé une reconnaissance sur une cinquantaine de mètres, avant que l'aspect austère des parois et les odeurs nauséabondes nous fassent rebrousser chemin.

L'aval, en revanche. nous ramène dans nos Alpes! La rivière s'écoule dans un méandre de bonne dimension, légèrement déchiqueté aux nombreux gours et marmites. Quelques concrétions se présentent aux détours des galeries. Le pendage moyen est d'environ 3°. A 350 m de l'entrée nous croisons notre premier affluent (galerie des Crocs). Celui-ci, remonté sur 500 m dans un conduit de bonnes dimensions, laisse entrevoir de nombreuses possibilités de continuation (cf. ci-dessous) . Peu après cet affluent, la galerie prend un pendage plus accentué et nécessite d'équiper une première cascade de 6m. Nous quittons la corde dans une galerie beaucoup plus spacieuse qu'avant. Puis nous poursuivons à travers des zones d'éboulis, sans jamais perdre la rivière que finalement nous retrouvons très rapidement. La pente devient plus importante proche des 10° et c'est un enchaînement de gours dentelés, les uns plus beaux que les autres. Au bout de quelques dizaines de mètres, soit à plus de 900 m de l'entrée, la rivière reprend une pente proche de l'horizontal. La vitesse de l'eau diminuant, nous nous trouvons en face de vasques de plus en plus longues et profondes. Nous poursuivons en totalité dans l'eau. Le conduit est large et haut. Plus loin, nous croisons une galerie formée à la faveur d'une fracture et comprenant une arrivée d'eau de chaque coté. Celles-ci remontées sur une trentaine de mètres laissent présager des suites intéressantes. Peu après, l'espace diminue et nous devons passer une voûte mouillante avant d'accéder à une zone basse très déchiquetée et parsemé d'éboulis où l'eau se perd. Le courant d'air étant toujours présent nous poursuivons à travers les blocs et nous avons la surprise de prendre pieds dans une vaste salle couverte d'argile. Nous terminerons là l'exploration de cette cavité non sans nous promettre d'y revenir lors d'une prochaine expédition.

La galerie des Crocs

350 m en aval de l'éboulis d'entrée, l'escalade d'un ressaut de 2 mètres sur la droite, nous offre l'accès à cet affluent. Nous commençons notre progression par quelques et étroitures concrétionnées. Après ces passages rampants et humides, le petit cours d'eau incise un canyon sinueux d'une hauteur moyenne de 3 à 4 mètres dont l'aspect est déchiqueté et fortement digité. Au bout de plusieurs méandres une salle de forme circulaire, possédant en son centre un vaste cône de déjection argileuse, révèle la présence d'un autre affluent à une dizaine de mètres au-dessus. Notre progression vers l'amont continue pour déboucher sur un petit élargissement du canyon et une forte augmentation de la hauteur du plafond qui avoisine les 8 à 10 mètres. Au sol, la roche-mère est masquée par des dévoue par des dépôts de graviers. Un deuxième actif sur la gauche se propose à notre attention. Par manque de temps, ce dernier n'a pu être exploré.

La rivière de Taïpin constitue probablement l'un des amonts de la source des Pêchers. Située plutôt sur le flanc du synclinal, elle suit globalement le pendage pour rejoindre le fond de ce dernier. En prolongeant ce schéma simplifié, une jonction avec l'aval du gouffre du Torrent peut être envisagée.

DEGOUVE, Patrick; DURLET, Christophe; DUSSEAU, Patrick; GRISOLET, Jean-Michel; LEGLAYE, Eric; SCHALK, Patrick; VERDET, Christophe (1997): Présentation des principales cavités explorées en 1995.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage - 2° expédition spéléologique en Chine A.K.L. 1995: 29-58 (2 cartes, 1 tab., 17 topos, 1 fig.).
Analyse : BBS
Localisation et description des cavités explorées dans la région de Xin-Long (Sichuan): 34 sites répertoriés dont: Grotte- perte du Dragon (5980 m.), Grotte de 3 yeux (4352 m.), Grotte de la Barbe Dorée (1900 m.), Grotte du Serpent (1480 m.), Grotte du Mendiant (1152 m.), Résurgence de l'Entrepôt N°1 (875 m.). (FB).

4095 caractères - lu : 28 Fois


Bibliographie 5



DEGOUVE, Patrick; SCHALK, Patrick (1996): Chine.-
Spelunca, n°64: 14-16 (1 carte, 1 tb.).
Résultats sommaires d'une prospection, spéléométrie de la région de Xin-Long. (RL).
Source : BBS

Aventures Karstiques Lointaines (1999) : Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, 3ème expédition spéléologique en Chine - AKL 1997.-
129 p. (5 cartes, 28 ph., 1 tab., 4 fig., 30 dessins, 50 topo.).
Compte rendu d'expédition en août 1997 dans les régions de Wuxi et Xin Long (Sichuan) en collaboration avec l'Institut de Technologie de Chengdu. Présentation du karst, chronologie, photo, vidéo, contexte géologique, fiches des cavités, biologie, 17 références bibliographiques, index des 56 cavités. 39,4 km. topographiés. Région de Xin Long: Long Qiao Dong (grotte du Dragon): 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m. Région de Wuxi: Xiou Dong (grotte du Salpêtre): 1632 m., +158 m.). (FB).
Source : BBS

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).
Source : BBS

DEGOUVE, Patrick; DURLET, Christophe; DUSSEAU, Patrick; GRISOLET, Jean-Michel; LEGLAYE, Eric; SCHALK, Patrick; VERDET, Christophe (1997): Présentation des principales cavités explorées en 1995.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage - 2° expédition spéléologique en Chine A.K.L. 1995: 29-58 (2 cartes, 1 tab., 17 topos, 1 fig.).
Localisation et description des cavités explorées dans la région de Xin-Long (Sichuan): 34 sites répertoriés dont: Grotte- perte du Dragon (5980 m.), Grotte de 3 yeux (4352 m.), Grotte de la Barbe Dorée (1900 m.), Grotte du Serpent (1480 m.), Grotte du Mendiant (1152 m.), Résurgence de l'Entrepôt N°1 (875 m.). (FB).
Source : BBS

Aventures Karstiques Lointaines (1997): Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage - rapport de la 2° expédition spéléologique en Chine A.K.L. 1995 Xin-Long (Province du Sichuan).-
Edit. Aventures Karstiques Lointaines, 1997: 64 p., 2 cartes, 17 topos, 1 tab., 8 fig., 7 ph.(4 clr.).
Compte rendu d'explorations dans la région de Xin-Long, dans le Sichuan. Carnet de bord, éléments logistiques (photo, matériel, médical), géographiques, biospéologiques, bibliographiques (10 références). Description d'une trentaine de cavités (20 km. topo.): Grotte- perte du Dragon (5980 m.), Grotte de 3 yeux (4352 m.), Grotte de la Barbe Dorée (1900 m.), Grotte du Serpent (1480 m.). (FB).
Source : BBS


Images 0



Topographie 2



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche