dong Tuhetufengtiankeng -

Détail


Nom de la grotte : Tuhetufengtiankeng -
Autres noms : Gouffre Mélissa, Melissa 天 坑
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Enshi 恩施市
Latitude Nord - Longitude Est :
30.58163 - 109.25623
Altitude (m) : 1709
Développement (m) : 200
Profondeur (m) : 200
Profondeur - / + (m) : 200 /
Volume (m3) : 0
Géologie :

1Entrée : Tuhetufengtiankeng ,

Carte



Description 2



Situation

La cavité s’ouvre en contrebas du chemin menant de Da Tien Keng à Kemaku Dong. Il faut descendre dans une belle prairie dominant la vallée. La cavité est camouflée dans d’épaisses broussailles.

Depuis le 13 août 2009, une stèle avec une épitaphe « In memory of Mélissa, French caver » est érigée à côté du gouffre. Un Ginkgo biloba y a été planté le même jour.

Exploration

* 9 août 2006 : Philippe Sénécal puis Bernard Lips démarrent l’exploration de Tu He Tu Feng Tian Keng et s’arrêtent, faute de corde, vers -67 m. La cote est obtenue par mesure de la corde mais sans lever de la topographie. (Rapport AKL n°7, p. 65). * Le 8 août 2009, Mélissa Lagrède, Anthony Geneau et Vincent Routhieau poursuivent l’exploration. Mélissa équipe en tête tandis qu’Anthony et Vincent lèvent la topographie en suivant. A 40 m du fond, Mélissa dévisse pour des raisons non déterminées. Elle décède une heure plus tard sans avoir repris connaissance.

Le gouffre est rebaptisé gouffre Mélissa.

Description

L’orifice mesure une dizaine de mètres de long pour deux mètres de large. Une pente de quelques mètres puis un ressaut de 4 m donnent accès directement à une grande verticale. On descend en fil d’araignée un énorme puits qui s’évase rapidement vers le bas. Après une quarantaine de mètres en plein vide, on aboutit sur une dalle inclinée à 80°.

Le puits se poursuit sous la forme d’une diaclase plus étroite (2 m) mais longue de 10 à 15 m.

Après plusieurs fractionnements, on atteint le fond plat vers -200 m. Il n’y a aucune continuation au fond mais il existe éventuellement des possibilités de départs aux extrémités de la diaclase.

La topographie a été levée jusqu’à - 133 m. La profondeur totale a été estimée à partir de données altimétriques et de longueurs de cordes.

[Vincent Routhieau]

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Analyse :
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées

1892 caractères - lu : 0 Fois


Exploration

Philippe Sénécal et Bernard Lips l’explorent le 9 août 2006. Nous devions descendre le matin même dans la vallée, mais le 4 x 4 n’étant pas libre, nous acceptons l’offre du fermier de nous montrer une nouvelle cavité.

Situation

La cavité s’ouvre en contrebas du chemin menant de Da Tien Keng à Kemaku Dong, à environ mi-distance entre les deux cavités. Il faut descendre dans une belle prairie dominant la vallée. La cavité est camouflée dans d’épaisses broussailles.

Description

L’orifice fait une dizaine de mètres de long pour deux mètres de large. Une pente de quelques mètres, puis un ressaut de 4 m, donnent accès directement à une grande verticale. Il suffit d’un amarrage naturel sur un arbre, un premier spit pour le ressaut puis deux spits pour descendre en fil d’araignée un énorme puits qui s’évase rapidement vers le bas. Après une quarantaine de mètres en plein vide, la descente continue le long d’une dalle à 80°. L’exploration s’est arrêtée faute de corde à -67 m. Il faudra mettre en place de nouveaux spits pour continuer la descente. Les cailloux tombent encore pendant de longues secondes et il est probable que le puits se poursuive encore sur 60 à 80 m.

Perspectives

Il est probable que ce gouffre rejoigne la rivière du Grand Puits (Da Tien Keng). Il s’agit donc d’un objectif prioritaire pour notre prochaine expédition.

[Bernard Lips]

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages
Analyse :

1433 caractères - lu : 0 Fois


Bibliographie 2



AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées
Source :

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages

Source :


Images 0



Topographie 2



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche