dong Fengdong 2 - 风洞2

Détail


Nom de la grotte : Fengdong 2 - 风洞2
Autres noms : Grotte du vent n°2
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Enshi 恩施市
Latitude Nord - Longitude Est :
30.61235 - 109.28005
Altitude (m) : 1540
Développement (m) : 250
Profondeur (m) : 44
Profondeur - / + (m) : 44 /
Volume (m3) : 0
Géologie :

1Entrée : Fengdong 2 风洞2,

Carte



Description 2



Situation

La cavité s’ouvre dans une colline au nord de Banqiao et à gauche de la route menant à Tie He. Un sentier, très mal tracé lors de l’exploration, monte droit dans la pente et au milieu des broussailles sur près de 150 à 200 m de dénivelé.

La cavité est cachée au milieu des broussailles mais se détecte une vingtaine de mètres en contrebas grâce à l’air froid.

Exploration

* Une première exploration a lieu le vendredi 11 août 2006 par Rémy Vulliez, Bernard Lips, Jean- Marc Verdet. Elle permet d’explorer 121 m de galeries pour une profondeur de 44 m. La suite nécessite une escalade en artificiel. TPST : 2 h

* Samedi 8 août 2009, Marc Beltrami, Marc Faverjon, Patrick et Yvette Schalk retournent dans la cavité. Marco, armé d’un perfo, effectue l’escalade. La cavité se termine sur fissure impénétrable. TPST : 4 h.

Description

Une entrée basse souffle un fort courant d’air particulièrement froid. Elle donne accès à une galerie d’abord plate (petite salle d’entrée) puis déclive qui mène trente mètres plus loin sur une verticale. Après un premier ressaut de 3 m puis un très large palier, il faut descendre un P30 (descente à 56° sur une strate en pente). La base du puits forme une salle oblongue au sol argileux et sans continuation.

De fait la continuation se devine au sommet d’une escalade de 14 m dans la paroi en face. Les Chinois ont atteint la galerie à l’aide de troncs d’arbres encore en place mais vermoulus.

Nous avons préféré une escalade en artif à l’aide d’un perfo. Au sommet de l’escalade, on aboutit dans une grande salle avec des traces d’exploitation de salpêtre. La seule continuation est un boyau élargi à même la roche par les Chinois.

Le boyau est pénétrable sur 60 m jusqu’au terminus de la désobstruction inachevée. Il est parcouru par un courant d’air sensible.

[Marc Faverjon]

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Analyse :
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées

1906 caractères - lu : 2 Fois


Exploration

La cavité, bien que très proche de Banqiao, n’est pas très connue probablement du fait de son accès difficile. Elle nous est indiquée le 10 août et nous décidons d’envoyer une petite équipe en reconnaissance le lendemain.

La cavité est explorée le vendredi 11 août 2006 par Rémy Vulliez, Bernard Lips, Jean- Marc Verdet. TPST : 2 h

Accès

La cavité s’ouvre dans une colline au nord de Banqiao et à gauche de la route menant à Tie He. Un sentier, très mal tracé lors de l’exploration, monte droit dans la pente et au milieu des broussailles sur près de 150 à 200 m de dénivelé.

La cavité est cachée au milieu des broussailles mais se détecte une vingtaine de mètres en contrebas grâce à l’air froid.

Description

Une entrée basse souffle un fort courant d’air particulièrement froid. Elle donne accès à une galerie d’abord plate (petite salle d’entrée) puis déclive qui mène trente mètres plus loin sur une verticale. Après un premier ressaut de 3 m puis un très large palier, il faut descendre un P30 (descente à 56° sur une strate en pente). La base du puits forme une salle oblongue au sol argileux et sans continuation.

De fait la continuation est accessible moyennant une escalade de 14 m dans la paroi en face. Les Chinois ont descendu le puits et ont atteint la galerie à l’aide de troncs d’arbres (vermoulus lors de notre exploration).

Le fermier qui nous a servi de guide nous a d’ailleurs décrit la cavité :

« D’abord on descend (c’est la partie que nous avons explorée), puis on monte (il s’agit probablement de l’escalade effectuée à l’aide du bambou encore en place mais largement en décomposition) puis ça devient compliqué ».

Cette cavité semble très intéressante aussi bien du fait de cette description qu’en raison du courant d’air très important.

Elle méritera probablement l’effort d’une escalade en artificiel (prévoir un perfo à accu).

[Bernard Lips]

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages
Analyse :

1978 caractères - lu : 4 Fois


Bibliographie 2



AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées
Source :

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages

Source :


Images 0



Topographie 2



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche