dong Xiaodong -

Détail


Nom de la grotte : Xiaodong -
Autres noms :
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Enshi 恩施市
Latitude Nord - Longitude Est :
30.59188 - 109.26212
Altitude (m) : 1478
Développement (m) : 469
Profondeur (m) : 86
Profondeur - / + (m) : 86 /
Volume (m3) :
Géologie :

1Entrée : Xiaodong ,

Carte



Description 1



Exploration

* Marc Beltrami, Flo Rinaldi et Georges Robert font une première exploration de la cavité le 2 août 2006. Ils équipent deux puits, relèvent 275 m de topo et s’arrêtent faute de temps et de corde au sommet d’un puits dans un méandre actif à -64 m.

* Bernard et Josiane Lips, Flo Rinaldi et Xavier Robert y retournent le 3 août. Flo a du mal à se souvenir de la position de l’entrée et nous fouillons la zone pendant deux heures, nous résignant finalement à redescendre dans la vallée pour rechercher un guide dans le village. De ce fait l’exploration se fait en temps très limité. Tandis que Josiane et Flo font de la bio, Xavier et Bernard terminent l’exploration du méandre, butant sur un siphon à -86 m. Ils découvrent également une suite dans les conduites forcées à -64 m. En tout ils explorent et relèvent la topographie de 216 m de galeries.

Situation

L’entrée est située au-dessus d’un petit village à quelques kilomètres au nord-ouest de Banqiao. A partir de la route, le plus difficile est de trouver un accès à la pente de la montagne (il faut de fait traverser une cour de maison et une propriété privée) pour monter un sentier très raide prenant directement dans la pente. L’entrée, dans les broussailles, est difficile à trouver. Elle est située à une vingtaine de mètres à droite du sentier (en montant). Plus haut le sentier débouche dans une zone de cultures et de pâturages.

Description

La cavité débute par une petite désescalade facile sur quelques mètres puis un puits de 10 m facilement équipable sur amarrage naturel. A la base du puits, plusieurs départs deviennent rapidement étroits. De fait, il faut remonter en escalade dans une lucarne et redescendre dans une petite galerie quelques mètres plus loin. On rejoint rapidement une très belle conduite forcée. Un ressaut se descend sans trop de difficulté en escalade (corde néanmoins utile) puis la conduite forcée se poursuit en progression facile jusqu’à un joli bac à salpêtre.

Quelques mètres plus loin, un puits donne accès à un méandre actif. La conduite forcée se prolonge en face mais finit par être colmatée par la glaise. Descendons le puits de 10 m pour prendre pied dans le méandre actif. En amont la progression est rapidement arrêtée par une cascade et des étroitures cependant franchissables sans problème.

Vers l’aval, il faut progresser en opposition à quelques mètres au-dessus de l’eau. Une cinquantaine de mètres plus loin, on aboutit à un départ d’une nouvelle conduite forcée à -64 m. Le méandre se poursuit par un puits équipable sur amarrage naturel. Un autre puits fait suite une vingtaine de mètres plus loin. Enfin un dernier ressaut se descend en escalade. Le méandre continue à descendre avec une pente assez forte mais une zone boueuse annonce le siphon sur lequel on bute quelques mètres plus loin à -86 m. Revenons vers la conduite forcée à -64 m. Un bac à salpêtre indique que les Chinois ont exploité cette

précieuse denrée dans cette zone. La conduite forcée est rapidement colmatée par la glaise mais une petite escalade facile permet de rejoindre un conduit supérieur, descendant, qui se poursuit vers le nord-est. Un puits donnant sur un méandre (nous sommes de fait déjà en aval du siphon) n’a pas été descendu faute de temps. Une nouvelle conduite forcée, remontante, revient vers le sud-ouest mais subit plusieurs changements de direction. Après une escalade et un passage bas, la conduite se termine sur une galerie plus étroite qui a été remontée sur une trentaine de mètres. L’exploration s’est arrêtée faute de temps.

La cavité est parcourue par des courants d’air très sensibles.

[Bernard Lips]

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages
Analyse :

3768 caractères - lu : 16 Fois


Bibliographie 1



Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages

Source :


Images 0



Topographie 2



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche