dong Résurgence de Tiehe -

Détail


Nom de la grotte : Résurgence de Tiehe -
Autres noms :
Province, Préfecture, District :
Chongqing 重庆, Wanxian , Fengjie 奉节县
Latitude Nord - Longitude Est :
30.62308 - 109.26037
Altitude (m) : 1530
Développement (m) : 1 531
Profondeur (m) : 76
Profondeur - / + (m) : 0 / 76
Volume (m3) : 0
Géologie :

1Entrée : Résurgence de Tiehe ,

Carte



Description 2



Exploration

* Le 10 août 1999, courte reconnaissance d’une entrée supérieure par Robert Le Pennec et Bernard Lips.

* Le 10 août 2006, Georges Robert, Rémy Vulliez et Bernard Lips retournent dans la zone. Ils décident d’entrer par la résurgence. Exploration et topographie de 720 m de galeries (TPST : 6 h). La sortie est marquée par une « noyade accidentelle » du lasermètre et par la disparition à l’extérieur de l’appareil photo de Rémy.

* Le 11 août 2006, Georges Robert, Xavier Robert, Josiane Lips et Jean-Marie Briffon poursuivent l’exploration, relevant 810 m de topographie. La sortie est marquée par le vol de la caméra de Josiane par des enfants. La caméra est retrouvée en bon état après intervention de la police. L’appareil photo de Rémy est également retrouvé mais il a séjourné 24 h dans une vasque d’eau.

Situation

Cette cavité est liée à la doline de la résurgence de Tie He. Pour y accéder, prendre la piste dans le village de Tie He qui descend au sud. Lorsque celle-ci arrive dans une doline importante utilisée pour la culture de maïs, prendre le sentier qui descend vers le sud-est. A l'arrivée au bord du ruisseau au niveau d'une prise d'eau, prendre à droite (vers l'amont) pour accéder à la résurgence de Tie He, et vers la gauche (l'aval) pour rejoindre la perte de Tie He.

Description

En 1999, Bébert et Bernard ont visité une entrée fossile une cinquantaine de mètres au-dessus de la résurgence. Les galeries visitées à l’époque n’ont pas été atteintes cette année bien que la connexion semble évidente. L’eau sort d’un porche et se jette dans une vasque une dizaine de mètres en contrebas. L’escalade de la cascade est facile. La traversée du lac d’entrée (eau jusqu’au ventre) donne accès à une petite salle où arrivent deux rivières distinctes.

Celle de gauche peut être suivie dans une belle galerie jusqu’à un siphon, à une petite centaine de mètres de là. Celle de droite provient d’une galerie étroite et aquatique menant à une petite escalade. De fait une escalade facile dans la salle permet de shunter ce passage aquatique pour atteindre un étage fossile qui se développe au-dessus de la rivière. Celle-ci provient d’un siphon.

Peu avant ce siphon une galerie fossile permet par des rampes de forte pente mais présentant une bonne adhérence de monter à un étage supérieur. Une belle et vaste galerie amène à un P10.

Un réseau de conduites forcées se développe un peu plus haut et permet de faire un bouclage.

La suite se situe à la base du P10. Un aval n'a pas été topographié. Une descente raide donne dans un univers de boue où tout semble colmaté. De fait ce terminus doit être proche du siphon de la rivière. Vers l'amont, la galerie est de taille humaine, et présente à droite et à gauche de petits départs sans grand intérêt. Une salle représente un carrefour important :

* un boyau soufflant arrive du nord et reste à explorer.

* également en paroi nord mais un peu en hauteur, une galerie remontante bute sur un puits.

* vers le bas, un petit passage creusé par l'eau dans les sédiments donne accès à une autre salle d'où part un regard vers un siphon (non topographié). Il faut remonter un toboggan glissant aménagé par les Chinois, puis une petite escalade pour accéder dans une salle, base du puits de la galerie supérieure. Nous continuons en suivant le courant d'air. En face une galerie fortement descendante n’a pas été explorée.

Une escalade glissante, dans laquelle nous avons laissé une corde en place, amène à un boyau très ventilé. Nous y laissons un départ fortement aspirant et arrivons à un carrefour de belles galeries :

* vers le bas (est), la galerie amène dans une salle d'où partent trois puits remontants et un boyau aspirant non explorés.

* vers le haut (ouest), nous foulons un grand nombre de concrétions cassées à la base d'un puits remontant. Une petite escalade donne sur la suite de la galerie qui arrive (après de nombreux départs inexplorés) dans une nouvelle grande salle. Une galerie très concrétionnée, ventilée et non explorée, continue dans le même axe. Vers le nord, une galerie tout aussi concrétionnée amène sur un nouveau carrefour. En face, une galerie est rapidement colmatée. La galerie de gauche n'a pas été explorée et est soufflante. Un passage dans les concrétions vers le nord permet de gagner du dénivelé. Au sommet du toboggan, une escalade de 6 m donne accès à un départ non exploré (mais utilisé par les Chinois). A la base de cette escalade, un toboggan se poursuit par un méandre au nord- est. Un regard en paroi nord donne sur une désescalade très ventilée avec de nombreux départs à sa base, non explorés. Le méandre fait 15 m de haut et présente des traces de torches au plafond. Les concrétions ont été brisées il y a probablement longtemps. Le méandre débouche au milieu d'un puits, arrêt actuel des explorations.

Perspectives - Karstologie

Bien qu’il s’agisse d’une résurgence la majeure partie des galeries sont fossiles, les actifs s’arrêtant rapidement sur siphon.

Cette cavité est très complexe et très concrétionnée dans sa partie terminale. Il subsiste dans l'amont un très grand nombre de points d'interrogations importants et ventilés.

Il s’agit probablement d’une cavité majeure de la zone et le développement peut se révéler important.

[Bernard Lips et Xavier Robert]

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages
Analyse :

5503 caractères - lu : 0 Fois


RESURGENCE ET PERTE DE TIE HE

L = 109° 37,423 l= 30° 15,614

X = 33, 185 Y = 90,612

Après la reconnaissance de la grotte d'Or et d'Argent et l'exploration de la grotte du Four, Bébert et Bernard reconnaissent cet objectif qui se situe à quelques kilomètres au sud de Tie He. Une piste s'arrête non loin d'un petit ruisseau qui ne coule à l'air libre que sur quelques centaines de mètres.

* Le ruisseau provient d'une très belle résurgence certainement pénétrable. Une cinquantaine de mètres au-dessus de la résurgence, Bébert et Bernard visitent, accompagnés par de nombreux habitants, une vaste cavité fossile assez labyrinthique. Le manque de temps ne permet pas d'aller au bout des galeries ni de relever, même partiellement, la topographie.

* La perte se présente sous forme d'un très grand porche de 10 à 20 m de haut et autant de large. Le manque de temps ne permet pas de faire une reconnaissance. Les habitants annoncent qu'ils s'arrêtent à plusieurs centaines de mètres de l'entrée au sommet d'un puits dans lequel se jette la rivière.

Cet ensemble résurgence - perte peut devenir un objectif majeur pour une prochaine expédition.

Ouvrage collectif, Synthèse Patrick Degouve Bernard et Josiane Lips avec la collaboration de Fabrice Abréal (dessins), Roger Benvenutti, Maurice Chiron, Patrick Deriaz, Robert Le Pennec, Christian Locatelli, Patrick Schalk, Jean-Marc Verdet, professeur Wan Xinnan et M. Yang Guihe
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 4ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 1999-n°4. 120 pages
Analyse :

1169 caractères - lu : 0 Fois


Bibliographie 2



Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages

Source :

Ouvrage collectif, Synthèse Patrick Degouve Bernard et Josiane Lips avec la collaboration de Fabrice Abréal (dessins), Roger Benvenutti, Maurice Chiron, Patrick Deriaz, Robert Le Pennec, Christian Locatelli, Patrick Schalk, Jean-Marc Verdet, professeur Wan Xinnan et M. Yang Guihe
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 4ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 1999-n°4. 120 pages

Source :


Images 0



Topographie 1



topographie
Source : Akl

Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche