dong Giangyandong -

GIANG YAN DONG
x : 61,50 ; Y : 77,25 ; z : 240 m.
Développement : 158 m
• Situation et accès :
A une dizaine de kilomètres de Wuxi par la route de l'ouest, on prend un sentier qui longe la rivière sur la rive gauche. A quelques centaines de mètres de la route, une grotte s'ouvre dans une petite falaise sur la droite. Elle est sans intérêt et renferme un petit hôtel bouddhiste. Pour aller à la résurgence de Giang Yan Dong, il faut traverser la rivière un peu plus loin, par un gué, puis la suivre vers l'aval en rive droite. On passe à côté de très belles norias qui utilisent la force du courant pour remonter l'eau d'une dizaine de mètres en vue d'irriguer les rizières. En s'éloignant de la rivière, on passe devant plusieurs fermes. Les locaux connaissent bien la résurgence. Le sentier monte dans un petit vallon et aboutit à la résurgence, sommairement captée pour l'irrigation.
• Description:
La cavité démarre par un minuscule "canyon" de quelques mètres de long aboutissant à l'entrée proprement dite. Elle se poursuit par une galerie de 2 m de large pour 2 m de haut. Un petit ruisseau, débitant quelques litres par seconde au moment de l'exploration, coule au milieu de la galerie. Les berges sont très argileuses. Au bout d'une dizaine de mètres, la largeur augmente. A 40 m de l'entrée, une coulée stalagmitique obstrue presque complètement le passage et ne laisse qu'une revanche de quelques centimètres entre l'eau et le plafond. Il est nécessaire de passer en apnée (très courte) pour retrouver, derrière, une galerie un peu plus spacieuse. Mais la progression reste aquatique, avec 60 à 80 cm d'eau, dans une galerie relativement basse. Le plafond est très concrétionné (concrétions noires). A une centaine de mètres de l'entrée, le plafond se relève. La largeur atteint 3 m et la hauteur près de 5 m. Malheureusement, l'espoir suscité par ces belles dimensions ne dure pas. En rive droite, une amorce de galerie est vite colmatée. La rivière provient d'une galerie dont le plafond s'abaisse inexorablement. Quelques mètres plus loin, c'est le siphon.
• Exploration:
Maurice et Bernard l'explorent le Il août 1997.

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Wuxi.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 41-63 (2 cartes, 1 fig., 18 topo.).
Analyse : BBS
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Wuxi. 3,4 km. topographiés sur 25 cavités (Xiou Dong: 1632m., +158m.). (FB).

2194 caractères - lu : 14 Fois




Recherche