dong La grotte sériciteuse -

La grotte Sériciteuse
(fig.136) - Code:Lij9815 - Dév.:40m - Dén.: -5/+4m E1, Lat. : 27°16’21” N - Long. : 100°12’60” E - Alt. : 2 202 m
Depuis la route venant de Lijiang, avant d’arriver à Daju, la route passe à proximité d’un puissant torrent glaciaire qui a façonné des terrasses alluviales inclinées et étagées au pied de l’immense muraille de marbre des Yulong dont le sommet se perd dans les nuages. Un sentier permet de le remonter au sud et de pénétrer l’extrémité nord du massif. Au bout d’une heure de marche, on accède à quelques habitations. Une petite grotte originale à deux entrées s’ouvre sur une terrasse rocheuse 20 à 30 m au-dessus du talweg. Celle-ci se développe dans une roche non calcaire constituée par des schistes micacés à aspect soyeux, des séricitoschistes, qui sont des roches métamorphiques comme les marbres . On circule ainsi pendant 40 m entre des strates encombrées de blocs avant de ressortir par un petit boyau. Quelques chauves-souris logent ici. En raison de sa position, quelques mètres au-dessus du torrent, cette cavité est probablement une ancienne perte de la rivière.

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

1163 caractères - lu : 48 Fois




Recherche