dong Puits Du Téléphérique -

Le puits du Téléphérique
Code : Lij9813 - Dév. 10 m - Dén. : - 10 m
Lat. : 27°06’16” N - Long. : 100°11’57” E - Alt. : 4 507 m
Inauguré en août 1998, le téléphérique des Yulong pourrait faciliter l’accès aux hauts karsts car il conduit directement le visiteur à 4 500 m d’altitude au bord des glaciers. Mais il est nécessaire d’obtenir des autorisations car le périmètre visitable est très limité et les sacs sont interdits. Nous avons cependant pu descendre un puits à neige de 10 m placé au cœur de la zone prévue pour la visite. Il s’agit d’un lapiaz typique ciselé par les eaux de pluie et de fonte nivale comme on peut en trouver dans les Alpes au-dessus de 2000 m d’altitude. On observe aussi de nombreuses petites dolines sur fractures, toutes obstruées par des blocs. Le glacier laisse entendre de nombreux sous-écoulements, bien plus nombreux que le maigre torrent qui s’en écoule. Les pertes sous-glaciaires sont probablement nombreuses. Au-delà des rimayes, les ultimes parois s’élancent dans le ciel. En hiver, les arêtes effilées sont couvertes de festons de glace, mais en été ce sont les vents humides de la mousson qui contrarient les ascensions.

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

1219 caractères - lu : 30 Fois




Recherche