dong Bailongtan -

A 1 km à l’ouest des puits (Lat. : 24°48,1’ N - Long. : 103°18,8’ E), dans la paroi nord d’une doline, entre de gros rochers, s’ouvre l’entrée d’une cavité dénommée grotte n° 687 ou grotte de Bailongtan (fig . 130). Une descente de 6 m sur un cône d’éboulis mène à une galerie (5 x 3 m) dont le plancher est recouvert de débris végétaux humides et glissants. 30 m plus loin, la galerie s’achève sur un lac siphonnant. Les concrétions érodées attestent le rôle des crues de mousson qui provoquent un ennoiement total de la galerie.

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

568 caractères - Lu 200 Fois




Recherche