dong Zhong Dong - 中洞

BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Analyse : BBS
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).

1479 caractères - lu : 664 Fois
ZHONG DONG ( Grotte du milieu )
ZIYUN N°25
Z = 1155 m P= +12 - 5 m Dev = 310 m Ext = 220 m

Situation
Elle s'ouvre à 46 km au sud-est de Ziyun près du village de Quatso. L'entrée se trouve à proximité du réseau des singes (figure 20).

Contexte géologique
Sise sur l'extension sud de l'anticlinal de Huohong sur le côté est du dôme de Gaozhaï, elle s'ouvre au bord du poljé de Quatso, poljé de contact entre les roches clastiques du Trias moyen et les roches carbonatées du Permien et du Trias inférieur. La cavité se développe dans les calcaires microsparitiques gris foncé en bancs épais du P1m. Le pendage y est de 50°, direction 60°. Dans cette grotte de type simple, les galeries ont des sections triangulaires ou ovoïdes et se développent généralement le long du pendage.

Description
Cette grotte s'ouvre sur la même faille que l'une des entrées du réseau des singes dont elle constitue sans doute l'un des maillons fossiles. Après le porche d'entrée (hauteur 10 m, largeur 50 m), une première salle encombrée de gros blocs contient de nombreuses concrétions dont certaines très anciennes. Elle se poursuit par une galerie spacieuse (hauteur 20 m, largeur 20m) de direction nord, toujours très concrétionnée. Au bout d'un peu plus de deux cents mètres, elle part plein est. Nous remontons alors sur une coulée stalagmitique, recouverte de gours, colmatant complètement la galerie à trois cents mètres de l'entrée.


Recherche