Grottes et karsts de Chine
Sur les traces de Xu Xiake

L'eau goutte à goutte finit toujours par percer la pierre. Parcourir dix mille li, lire dix mille livres.

expe Guizhou 2004


Nom : Guizhou 2004
Année : 2004
Date : 14/07/04 18/08/04
Nationalité : Française
Organisateurs : PSCJA/GIMR/IGCAS
Liste des membres : [17]
Nicolas Faure,Jean Pierre Barbary,Jean Bottazzi,Pascale Bottazzi,Eric Sanson,Brigitte Chevailler,Colette Bottazzi,Jonathan Bottazzi,Lucas Barbary,Morgane Barbary,Aymeric Bougnol,He wei,李坡 Li Po,Li mu,Qian Zhi,Zhao Zhongguo,Zhang shouyue.
Map loading...Or Google servers are down...

Résumé :

Guizhou 2004

PSCJA GIMR ASIG

Pays : Chine

Province : Guizhou, Hebei

District : Suiyang, Qianxi, Zheng'an, Panxian, Laishui

Responsable expédition : Nicolas Faure

Participants : Nicolas Faure, Aymeric Bougnol, Eric Sanson, Pascale Bottazzi, Jean Bottazzi, Jonathan Bottazzi, Colette Bottazzi, Jean Pierre Barbary, Brigitte Chevailler, Morgane Barbary, Lucas Barbary, He Wei, Li Po,Qian Zhi, Li Mu, Zhang Shouyue.

Date : du 14/07 au 16/08/2004

L'objectif principal de cette expédition était une reconnaissance spéléologique et non pas une campagne d'exploration lourde (la saison et les moyens engagés ne s'y prettant pas vraiment). Au programme, des zones déjà connues et de nouvelles régions, dans la province du Guizhou (Suiyang, Qianxi, Zheng'an, Panxian) mais aussi du Hebei (Laishui). Au total ce sont 5 districts qui ont reçu notre visite. En plus de ce travail de terrain, nous avons effectué de nombreux travaux plus académiques qui vont de paire avec nos explorations : l'établissement d'un contrat pour la création d'une école de spéléologie dans le parc géologique national de Shuanghe, la visite de district ou nous avons remis "Voyages en terre chinoise" le rapport de nos précédentes expéditions, et différents travaux de consolidation de données,traductions de documents, etc. En fait de quoi bien occuper une équipe de 4 à temps plein et de 3 à temps partiel en fonction de l'humeur des "gremlins"... Cette expédition est bien entendu une collaboration avec nos fidèles partenaires chinois : le G.I.M.R pour les travaux dans le Guizhou et d'autre part avec L'I.G.C.A.S pour la reconnaissance dans le Hebei.

I Reconnaissance et exploration dans la Province du Guizhou

A. District de Suiyang

Dans ce district nous avons consacré nos efforts à la poursuite de l'étude du massif de la Shuanghe où, rappelons le, se trouve le réseau de Shuanghedongqun qui est avec 54 356 m de développement la plus longue grotte de Chine. Au total durant cette expédition 55 cavités ont été reconnues ou explorées dont 54 sont de nouvelles entrées : 52 se situent sur le secteur de Shuanghe et 3 sur celui du poljé de Rangshuiba. Dans 27 d'entre elles nous avons topographié 8 556 m de galeries.

1. La zone de Wenquan

a) Le réseau Shuanghedongqun

Aucune explorations n'ont été engagé dans le réseau qui reste donc à 54 356 m de développement avec tout ses points d'interrogations.

b) Pixiaodong

Le réseau de Pixiaodong passe de 13 575 m à 16 447 m (6 ème plus longue grotte de Chine) grâce aux jonctions réalisés avec les grottes de Xiaolongdong et Dafengdong qui jonctionnent avec Shanwandong, il comporte donc maintenant 8 entrées connues.

Ces deux jonctions désenclavent Pixiaodong. En effet, une jonction entre Pixiaodong et Shuanghedongqun était fort peu probable au regard de la position perché des grandes galeries sèches de Pixiaodong par rapport au reste du système. Il semble maintenant que les parties basses de Shanwandong où quelques départs fort intéressants restent à explorer permettrons peu têtre d'avoir un accès dans l'extrème aval du collecteur du massif...à suivre.

c) Autres cavités

Parmi toutes les autres cavités (c'est à dire non connectées aux réseaux de Pixiaodong ou Shuanghedongqun) reconnues ou explorés on peut citer :- Shuidong (dév. : 1 016 m ; den. : 39 m) et Piaoshuiyandong (dév. : 1 156 m; den. : 53 m). Toutes deux, illustrent bien le contexte d'aquifères superposés dans lequel se situe l'ensemble du réseau puisque la rivière de Piaoshuiyandong passe 280 m au dessus de la rivière du Tourbillon et des grandes galeries fossiles de Shigaodong et que celle de Shuidong croise les galeries de Shanwandong situées 170 m plus bas.- Liangfengdong (dév. : 804 m ; den. : 44 m - 44) : dans cette grotte idéalement placée entre Dadong et Longtanzi l'exploration s'est arrêté dans un puits d'environ 200 m (premier outil de ce calibre dans le secteur) ! Cette cavité située à 1295 m d'altitude est actuellement la plus haute explorée et topographiée du massif, une jonction avec le réseau de Shuanghedongqun porterait le dénivellé de ce dernier à 625 m...à suivre

2. La zone de Wangchao

Dans cette zone nous avons seulement effectué une reconnaissance d'une journée juste le temps de tordre le coup à la légende de la grotte bouchée(ou grotte des esprits) qui n'est en fait que le dessous d'un éboulis au plafond incertain et de reconnaître deux autres cavités dont l'exploration est à entreprendre.

- Mawangdong devient la 5 ème résurgence alimentant le poljé, elle est située comme les 4 autres en rive droite du poljé.

- Située dans un lobe du poljé de Rangshuiba, la grotte de Shuidong constitue sa perte aval. Elle pourrait correspondre au gros affluent qui arrive en rive droite dans la rivière souterraine de Dadong juste avant le siphon.

B. District de Zheng'an

La visite de ce district était prévue depuis de longue date. Nous avons donc commencé nos recherches dans quatre zones différentes (Anchang, Sihuiyao,Sipin et Fuyuan) indiquées par le gouvernement local qui semble très intéressé par nos travaux. Au total ce sont donc 8 nouvelles cavités reconnues dont 6 explorées et topographiées pour un total de 4 186 m. Parmi elles on peut citer Mawandong (dév. : 1 012 m ; den. : 33 m -26 + 7) et sa colossale galerie d'entrée large de 90 m, Kuashidong (dév. : 816 m ; den. :- 44 m) ou encore Longnudong (dév. : 956 m ; den. : - 52 m). Les zones de Sipin et Fuyuan semblent vraiment intéressantes mais n'oublions pas non plus le sud du district qui rappelons le contient la grande doline de Longdonggou tout près du réseau de Shuanghedongqun dans le district de Suiyang.

C. District de Qianxi

Notre objectif était la poursuite des explorations et de la topographie de la grotte de Cizhudong topographié en 1991 par une équipe de spéléo sino-japonnaise. En 2 sorties nous avons repris la topographie complète de cette remarquable cavité qui développe maintenant 5 702 m et qui est loin d'être terminé. Ce travail un peu ingrat de reprise de la topographie (arrêtée à 2595 m) nous permet de repartir sur des bases solides dans une cavité qui devrait réserver de bonne surprises.

II Reconnaissance et exploration dans la Province du Hebei

District de Laishui

Dans ce district, c'est suite à une demande des autorités du parc géologique national de Yesanpo que nous avons visité 3 cavités qui s'ouvrent toutes dans les dolomies du Sinien. Deux d'entre elles ne dépassent guère les 100 m de développement. Toutes deux se nomment Wumingdong (grotte sans nom) elles sont le résultats de gros travaux de désobstruction mais ne semblent pas présenter de grand intérêt. Par contre il en est tout autrement pour la grotte aménagée de Yugudong qui est située juste au dessus de la résurgence éponyme. Cette cavité d'environ 200 m de développement se termine pour l'instant sur un siphon qui ne semble pas au niveau de la rivière souterraine mais en situation perchée. En tout cas la morphologie et la taille des conduits indiquent bien qu'il s'agit la d'une cavité qui pourrait être le point d'entrée d'un grand réseau souterrain comme il en existe peu dans cette région.

Conclusions et perspectives

Durant cette expédition nous avons reconnu 64 cavités, dans 34 d'entre elles nous avons démarré l'exploration ce qui nous a permis de topographier 18443 m de galerie.

La nouvelle zone de Zheng'an semble pleine de promesses quant au massif de la Shuanghe il n'en finit pas de nous étonner, le puzzle se construit avec quelques nouvelles pièces mais chaque exploration amène plus d'interrogation qu'elle n'en règle. Actuellement nous connaissons de manière précise l'emplacement de 83 entrées qui déservent pour l'instant 63 cavités. 37 d'entre elles ont été topographié et leur développement cumulé est de 84 452 m et 26 restent à explorer. Encore de belles explorations en perspectives. Mais mieux encore, notre ami, l'inépuisable guide Zhao Zhongguo a établi une magnifique carte de terrain que l'on croirait directement issue d'un trésor de l'empire Ming. Elle est le fruit d'un travail colossal de prospection où les milliers de mètres de dénivellé se sont accumulés aux centaines de kilomètres de marche dans ces magnifiques montagnes du parc national. Cette carte au parfum d'antan ne contient ni coordonnées gps, ni altitudes, seulement des points rouges et quelques caractères chinois griffonnés mentionnant le nom des 608 entrées qui y figurent !!! Et connaissant le personnage sûr qu'elles existent et restent, elles aussi à explorer. Alors, rendez vous en 2005 et plus....

Jean Pierre Barbary

Commentaire(s) :
Liste

Statistiques | Top 10 | Critiques | A propos | Pub | Contact
0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Pages vues depuis octobre 2002 : 22 166 975
Les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ GKC.
Ce site a été construit avec NPDS SQL REQ : 14
Temps : 0.017 seconde(s)