Grottes et karsts de Chine
Sur les traces de Xu Xiake

L'eau goutte à goutte finit toujours par percer la pierre. Parcourir dix mille li, lire dix mille livres.

expe Panxian 2000


Nom : Panxian 2000
Année : 2000
Date : 4/4/2000 au 9/5/2000
Nationalité : Française
Organisateurs : PSCJA/ASIG
Liste des membres : [10]
Carlos Placido,Jean Luc Moudoud,Jean Pierre Barbary,Laurent Mangel,Nathalie Vanara,Nicolas Faure,Pierre Ségu,Richard Maire,Robert Peyron,Sylvain Matricon.Tian Ershuang,Zhang Shouyue,Jin Yuzhang,Qi Zhonglin.
Map loading...Or Google servers are down...

Résumé :

Panxian 2000

Dates : du 4 avril au 10 mai 2000

Cette expédition est la septième réalisée en collaboration avec l'IGCAS de Beijing (Pekin).

Le 4 avril, nous sommes 9 à quitter la France. 2 jours plus tard, nous posons nos bottes à Kunming. Le 21 avril Jean-Luc vient renforcer l'équipe.

Sur les 36 jours qu'a duré l'expédition, six jours ont été consacrés au voyage (Lyon-Bangkok-Kunming-Panxian et retour), deux aux reports topographiques, mise à jour des informations, réunions, et deux aux déplacements sur place. Les plus assidus ont donc fait de la spéléo pendant 26 jours.

Les résultats sont à la hauteur de nos espérances.

Nous avons parcouru 70 cavités. Par manque de temps, nous n'en avons topographié que 66. Le développement topographié cumulé est d'environ 32 500 mètres (trente deux kilomètres cinq cent). L'emploi du temps concocté par nos amis Chinois ne nous a pas permis de finir l'exploration des 66 grottes. Une douzaine d'entre elles mérite d'être revue pour en poursuivre l'exploration et la topographie.

En dehors des belles grottes que nous avons arpentées, nous avons pu repérer des zones très intéressantes que le Professeur a qualifié de très pédagogiques. Il a même dit que ces phénomènes “ permettent de mieux comprendre le karst ”.

Nous avons repéré ce que nous appelons déjà le système de la Gesohe. La perte de cette rivière draine un bassin versant d'environ 1187 km2, avant de s'engouffrer sous terre par un magnifique porche de 140 m de hauteur. Les débits mesurés en amont de cette perte sont évocateurs. En étiage extrême, ce sont 2,7 m3/s qui pénètrent dans le karst. En très grosse crue, c'est le Rhône (1 777 m3/s) qui s'engouffre dans la perte, qui ne peut pas tout avaler. Un lac se forme donc à l'entrée. Cela doit correspondre à une mise en charge d'une centaine de mètres. 1,5 km en aval, Jiaocaidong, un aven d'effondrement magnifique, nous a permis d'avoir un regard sur cette rivière, après une descente de 180 m sous la lèvre de la doline. Ambiance Minyé (dixit Richard). 4,5 km en aval, les eaux sortent par une magnifique résurgence. Le haut niveau de l'eau ainsi que le peu de temps dont nous disposions sur cette zone, ne nous a permis que d'entrevoir le système (500 mètres topographiés).

L'autre phénomène majeur, c'est l'ensemble de systèmes karstiques situés sur le bassin de la rivière Wutuhe parmi eux : les systèmes de la Gedahe et de la Luichehe. Là, le ruisseau (4 m3/s) s'engouffre sous un magnifique porche. Nous nous sommes arrêtés sur un siphon au bout de 200 m. Mais la résurgence est pénétrable 2,2 km plus loin. Les eaux qui en sortent s'engouffrent à nouveau dans le karst 1,7 km plus loin, pour résurger 2 km en aval... Là encore, nous n'avons qu'aperçu le système.

Shuidong nous a apporté 2 500 mètres de topographie. Le manque d'équipement aquatique nous a arrêtés. Mais la rivière s'écoule encore au delà.

Nous avons exploré Biyundong sur 2 300 mètres. D'après les publications autochtones, 3,5 kilomètres nous séparent la perte de la résurgence. Cette égout souterrain est un affluent de la Gesohe.

Nous avons tiré 2 100 mètres de fil dans Xianrendong. Là encore, le manque de temps et de matériel aquatique ne nous a pas permis de poursuivre l'exploration.

D'autres cavités, très intéressantes, telle que Xiongdong (1 323 m.), Dashidong (1 100 m.), Heishuidong (550 m.) n'attendent que nos instruments de topographie pour se révéler encore plus.

Equipe Panxian 2000 composée de : Jean-Pierre Barbary, Nicolas Faure, Richard Maire, Laurent Mangel, Sylvain Matricon, Jean-Luc Moudoud, Robert Peyron, Carlos Placido, Pierre Ségu, Nathalie Vanara, Zhang Shouyue, Jin Yuzhang, Qi Zhonglin, Tian Ershuang, Zhang Zhenglong.

[L.Mangel Jean Pierre Barbary]

Commentaire(s) :
Liste

Statistiques | Top 10 | Critiques | A propos | Pub | Contact
0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Pages vues depuis octobre 2002 : 24 799 263
Les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ GKC.
Ce site a été construit avec NPDS SQL REQ : 14
Temps : 0.015 seconde(s)