Grottes et karsts de Chine
Sur les traces de Xu Xiake

L'eau goutte à goutte finit toujours par percer la pierre. Parcourir dix mille li, lire dix mille livres.

expe Au pays de l’homme sauvage


Nom : Au pays de l’homme sauvage
Année : 2009
Date : 26/7/2009 30/08/2009
Nationalité : Française
Organisateurs : AKL
Liste des membres : [17]
Patrick Schalk,Yvette Schalk,Marc Beltrami,AlexandreShalck,Remy Vulliez,Thomas Philippe,Christian Locatelli,Bernard Lips,Josiane Lips,Frédéric Delègue,Vincent Routhieau,Jean Marie Briffon,Claire Falgayrac,Marc Faverjon,Maud Faverjon,Anthony Geneau,Mélissa Lagrède.
Map loading...Or Google servers are down...

Résumé :

Pays : Chine

Région : Hubei, Sichuan

Club : Aventures Karstiques Lointaines

Responsable : Patrick Schalk 14, rue de la Croix de Terret – 74140, St-Cergues

Dates : 26 juillet au 30 août 2009

Une expédition spéléologique se doit d'être une fête de l'amitié et de la convivialité. Cela a été le cas pendant les deux premières semaines.

Puis, ce fut le drame, brutal, impensable, inacceptable : le 8 août, Mélissa est décédée sous terre après une chute de 40 m dans un gouffre de 200 m de profondeur dans l'Hubei.

Mélissa Lagrède était une jeune femme d'une personnalité extraordinaire. Sa bonne humeur et sa gentillesse n'avaient d'égal que son dynamisme. Excellente spéléologue, elle aimait la vie et voulait découvrir le monde. Mélissa et Anthony avaient rêvé longuement de cette expédition, leur première expérience en Asie.

L'expédition de cinq semaines peut être divisée en cinq périodes bien distinctes.

* Beichuan

Nous ne sommes que 11 durant la première semaine et retournons sur un massif à 2 h de Chengdu dans le Sichuan dans le district de Beichuan. Hébergés dans un hôtel en construction, nous explorons en quatre jours 3 400 m de galeries dans 9 cavités, toutes nouvelles, dont Jia Yan Kou Keng (-309 m ; dév. : 1700 m)

* Banqiao : la période heureuse

Voilà la sixième fois, depuis 1995, qu'AKL s'intéresse à la région. Cette année, pendant quatre jours, nous continuons les explorations dans des cavités déjà connues et découvrons 4 nouvelles cavités, topographiant en tout 3,5 km de galeries. Cette dynamique d'exploration s'arrête tragiquement le samedi 8 août avec l'accident de Mélissa dans le gouffre Tu He Tu Feng Tian Keng (rebaptisé depuis : gouffre Mélissa) à 200 m de profondeur.

* Banqiao : le temps des pleurs

Dimanche 9 août, nous remontons le corps de Mélissa. Pendant une semaine, nous gérons les conséquences administratives de l'accident, chaleureusement aidés par les autorités et la population chinoise. Jeudi 13 août, nous mettons en place une stèle en mémoire de Mélissa au bord du gouffre, lors d'une poignante cérémonie funéraire chinoise. Nous quittons Banqiao vendredi 14 août. Anthony, le compagnon de Mélissa, fait l'objet d'un rapatriement en France et il est accompagné par Lulu. Le reste de l'équipe n'aura aucune possibilité de changer la date des billets de retour. Mélissa n'est rapatriée en France que le samedi 22 août.

* Prospection sur le plateau tibétain

Après une journée à Chengdu, nous montons sur le bord du plateau tibétain en passant par la vallée de Wenchuan, détruite lors du tremblement de terre de 2008. Pendant 4 jours, nous prospectons la région de Songpan et de Huanglong. Malgré de nombreux contacts avec la population locale, nous ne découvrons aucune cavité à l'exception de quelques minuscules porches de quelques mètres de développement et d'une cavité aménagée touristiquement et formée dans le tuf.

Finalement, cette vaine prospection arrange nos accompagnateurs chinois qui n'ont que peu d'envie de nous voir retourner sous terre.

* District de Jiangyou

Après quelques négociations et un nouvel arrêt à Chengdu, nous obtenons l'autorisation de retourner à Beichuan. Sur place, nous constatons que l'accès au massif est impossible du fait de travaux routiers.

A tout hasard, nous nous enfilons dans une vallée au sud du massif pour constater que le calcaire s'étend largement vers le sud. Installés à Jiangyou, nous topographions, en cinq jours, 9 516 m de galeries dans 8 cavités présentant en général une progression très facile. Seule la grotte de la Lumière Dorée nécessite des cordes et un baudrier.

En définitive, l'expédition ramène 16 440 m de topographie et a répertoriée 23 nouvelles cavités. Mais nous avons surtout laissé une stèle au bord d'un gouffre avec une inscription « In Memory of Mélissa, French Caver » sur un flanc de montage dominant Banqiao, dans un paysage de rêve au milieu des pâturages fleuris.

Le drame frappe souvent en plein coeur du bonheur.

Ayons souvent une pensée pour Mélissa et pour Anthony qui devra vivre sans elle.

Commentaire(s) :
Liste

Statistiques | Top 10 | Critiques | A propos | Pub | Contact
0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Pages vues depuis octobre 2002 : 21 489 855
Les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ GKC.
Ce site a été construit avec NPDS SQL REQ : 14
Temps : 0.015 seconde(s)